Comment prendre soin de sa barbe ?

Comment prendre soin de sa barbe ?

Véritable atout séduction, la barbe apporte ce qu’il faut de virilité aux visages des hommes de tout style. Seulement voilà, pour avoir du charme, la barbe, qu’elle soit touffue ou de trois jours, se doit d’être entretenue. Conseils.

Une taille régulière

logo-barbe

Le secret d’une barbe bien entretenue réside dans sa taille régulière. Vous avez une barbe de 3 jours ou une grosse barbe longue ? Dans les deux cas, vous devez soigner la taille de celle-ci, au moins une fois par semaine. Pour cela, équipez-vous d’une tondeuse, à passer dans le sens inverse de la pousse du poil. Afin d’égaliser la barbe, n’hésitez pas à couper plus court sur la zone de la moustache et du menton, où les poils ont tendance à être plus denses que sur les joues. Enfin, terminez l’exercice de la taille par des retouches au rasoir. Vous pourrez ainsi dessiner la ligne de la joue, mais aussi celle du cou (qui doit épouser la ligne de la mâchoire) et éliminer tous les poils épars indésirables.

Une barbe propre qui respire la santé

beard

La barbe, c’est comme les cheveux : c’est joli quand ça respire le sain et le propre. C’est la raison pour laquelle se sont développées des gammes de produits pour barbe, parmi lesquels vous pourrez trouver un shampooing à barbe. Appliquez-le à la même fréquence que votre shampooing normal et faites-le suivre, si nécessaire, d’un après-shampooing à barbe. Votre pilosité faciale gagnera en douceur et en souplesse.

Barbe bien peignée, succès assuré

De l’huile pour barbe – Source : Hairgum

Si votre barbe est plutôt longue et/ou touffue, adoptez le peigne à barbe. Un coup de peigne qui donnera à votre barbe de l’épaisseur et remettra les poils dans le bon sens, chaque matin. Privilégiez les peignes en carbone à effet antistatique, ou en corne. Surtout, appliquez avant coiffage une huile pour barbe, sans excès. Quelques gouttes d’huile qui assoupliront les poils et les prépareront à un peignage méticuleux. Vous voilà avec une barbe soignée, brillante et souple, à mille lieues de la barbe de l’ours mal léché.

Laisser un commentaire

*